Japon : 11 mars 2011 : regard sur le cataclysme, le travail de volontaire et la reconstruction du pays #1

L’actualité est passée depuis bien longtemps à d’autres sujets, et pourtant, la catastrophe du 11 mars dernier reste là, bien présente dans le quotidien de tous les japonais.

Cet événement a en effet aujourd’hui encore de nombreuses répercussions tant humaines que naturelles, tant au Japon que partout dans le monde.

Ce vendredi 11 mars, alors que je suis au travail, je reçois un message amical d’un proche qui me demande si tout va bien pour mes connaissances japonaises. Etonné, je regarde sur les sites d’actualité et voit à la une la nouvelle d’un tremblement de terre dans le nord du Japon, à Sendai, ville que je ne sais situer sur une carte.
Tout de suite, mes pensées vont vers ce Japon que je connais bien depuis maintenant 10 ans. L’île est constamment touchée par des secousses, plus ou moins violente cela fait parti du quotidien de tous.
Je ne m’alarme donc pas plus que cela, en me disant que cette fois, c’était peut-être plus violent, mais que le pays est prêt et entrainé. Je me remets au travail.

Mais petit à petit d’autres messages viennent s’enquérir de mes amis japonais et je reçois même des nouvelles de personnes plus éloignées qui se demandent où je suis.
De nouveau, les sites d’actualités défilent sous mes yeux et je commence à réaliser que ce tremblement de terre a été très violent et que surtout, il est suivi d’un gigantesque tsunami sur le point de toucher les côtes du pays. Certains journalistes affirment même que pour la première fois, nous pourrons vivre en direct l’arrivée des vagues.

(Lire la suite…)

Cette entrée a été publiée dans Français, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *