F. Liszt, prière de 200 ans

Le 19 juin, à l’église de la Madeleine à Paris, s’est tenu un concert caritatif organisé par Comité d’organisation des concerts « F. Liszt, prière de 200 ans » au profit de la reconstruction après le séisme.

Le Comité d’organisation des concerts « F. Liszt, prière de 200 ans » est un organisme créé pour célébrer le 200ème anniversaire de la naissance de Franz LISTZ, et également pour soutenir les victimes de cette terrible catastrophe au Japon, héritant de la volonté de LISTZ qui aussi avait organisé des concerts caritatifs pour apporter aides et soutiens aux victimes de l’inondation du fleuve Donau en 1838.

Depuis le grand séisme, une série de concerts a été donnée à Paris, Varsovie, Vienne, Kyoto et Tokyo à l’initiative de ce comité. Le 11 mars 2012, un grand concert est programmé à Sendai, ville fortement touchée par les séismes et le tsunami.

Aussi, chaque concert s’est tenu dans des lieux prestigieux et symboliques, comme l’Eglise de la Madeleine à Paris, devant la statue de Chopin à Varsovie, au Musikverein, haut lieu de la musique classique viennois, ou encore le Palais Impérial et le Temple de Kiyomizu à Kyoto.

C’est avec la passionnelle Rhapsodie Hongroise n°12 qu’a été ouvert le concert.

Le Rêve d’amour nous a rendu ivre de l’élégante mélodie, et nous avons pu assister à la collaboration harmonieuse des voix soprano et mezzo-soprano qui remplit le majestueux espace de la grande hauteur de l’église de la Madeleine pour des extraits de l’opéra Norma de Bellini.

Concerto N°1 de Frederic Chopin a clôturé la première partie du concert.

Pour ce très célèbre concerto, les spectateurs n’ont pas pu s’empêcher d’applaudir dès la fin du premier mouvement, émus par la magnifique interprétation.Madame Kanako Abe que l’on a pu admirer lors de ce mémorable concert symphonique à la Maison de l’UNESCO, a dirigé l’orchestre. Nous avons de nouveau été émus par sa performance, à diriger les sons et mélodies, parfois passionnément, d’autres fois doucement.

La seconde partie, par contraste à l’élégante première, a apporté une magnifique profondeur et le solennel à la musique.

Le même Rêve d’amour, interprété en première partie, a été chanté cette fois par une voix soprano qui a mis en relief son émotivité.

Des Quatre Saisons de Vivaldi, le Printemps a été extrait. Le message d’espoir pour la reconstruction a été chanté.

Les trois derniers morceaux ont été interprétés par le principal pianiste de ce concert, Monsieur Cyprien KATSARIS.

Pour le Libesleid (tristesse de l’amour), en duo avec la violoniste Ryoko Yano,  la mélodie qui s’écoulait était chargée de grâce et de mélancolie.

S’ensuit Improvisation en hommage à F. Liszt, par Monsieur Cyprien Katsaris.

De nombreuses pièces de répertoire classique y étaient introduites sous forme d’hommage. L’harmonie s’écoulait dans toute sa beauté tel un chant, la mélodie se tissait avec une étonnante légèreté, témoignant de la haute technicité du pianiste. Cette magnifique interprétation nous laissait imaginer que le pianiste chantait de son âme, et que son piano traduisait ses pensées.

Monsieur Katsaris a donné un discours avant d’interpréter ce morceau. Nous avons pu ressentir son amour pour le Japon, l’hommage qu’il lui livrait, et son puissant désir de soutien en vue de la reconstruction. Nous ne pouvions nous empêcher de verser des larmes.

La Marche funèbre

de Chopin interprétée par Monsieur Katsaris a clôturé le concert.

Une prière destinée aux personnes victimes de la catastrophe remplissait par la triste mais merveilleuse beauté de la mélodie.

Le montant total des dons réunis s’est élevé à 2855.79 euros.

S’étant déroulé à l’Eglise de la Madeleine, monument historique situé au coeur de Paris, beaucoup de personnes ont assisté au concert, que ce soit celles  venues exprès pour y assister ou des touristes venant du monde entier, flânant dans le quartier, s’y arrêtant  pour prêter oreilles et repartis, émerveillés.

Ce que témoignaient les nombreuses monnaies trouvées dans nos boîtes à dons…

Les dons seront reversés à la Croix Rouge Japonaise par l’intermédiaire de l’Ambassade du Japon en France.

Nous remercions du fond du coeur les spectateurs, les musiciens, les organisateurs et le Comité d’organisation des concerts « F. Liszt, prière de 200 ans », pour leur présence, leur performance, leur solidarité…


Musiciens :
Cyprien KATSARIS (Piano), Sachi Segawa (violon), Ryoko Yano (violon), Ritsuko Nazé-Ohashi (alto), Hanna Sato (flûte), Akiko Kawakubo (piano), Mieko Kamiya (soprano), Agnieszka Lucya (mezzo-soprano), Chinatsu Saito (soprano), Madoka Fukami (piano), Yuki Kondo (piano), Shinichi Inoguchi (piano), Lionel Wantelez (violoncelle), Jean-Michel Kim (piano), Yuki Kondo (piano), Seiko Kawasaki (arrangement), Orchestre Pasdeloup
direction et piano : Kanako ABE

Cette entrée a été publiée dans Français. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à F. Liszt, prière de 200 ans

  1. Ne manquez pas non plus le concert de bienfaisance pour les victimes japonaises du séisme à l’UNESCO salle 1 le lundi 19 décembre 2011 avec Cyprien Katsaris et l’orchestre Pasdeloup.

    Plus d’informations sur :
    http://www.cyprienkatsaris.net
    http://www.facebook.com/events/203017366431352/
    https://twitter.com/#!/CyprienKatsaris/status/141417947368402944

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *