Concert épistolaire pour le Japon, au Lycée Henri IV

Le 28 mai, dans la chapelle du prestigieux Lycée Henri IV, juste à côté du Panthéon, s’est tenu un concert, intitulé Concert épistolaire pour le Japon, organisé par l’association humanitaire SEME. ( http:// www.assoseme.free.fr)

L’ évènement était composé d’ interprétations musicales par une chanteuse soprano, une flûtiste et une pianiste, et de lectures de poèmes et de textes par l’atelier Ecritures d’aujourd’hui, présidé de Madame Jacqueline Aupetit. De splendides mélodies et un parfum littéraire ont rempli la chapelle de ce lycée historique.

A l’ouverture, le poème de Victor Hugo a été porté dans la transparence de la voix soprano, accompagné progressivement par les mélodies de la flûte et du piano, et a rempli de splendeur le sublime espace de la chapelle.

S’ensuivaient Ravel, Debussy et autres compositeurs du répertoire contemporain. La fraicheur de la soix soprano, les sonorités douces et légères, mais parfois puissantes de la flûte, et le piano qui comme chantait sur les mélodies… Les trois s’unissaient en harmonie. Et l’audience écoutait l’histoire qu’ils nous contaient.

Entre les moments musicaux, des lectures, sous forme de lettres destinées au Japon.

Les textes lus avec émotions et compassions témoignaient de la beauté de la langue française, et nous ont fait réaliser que paroles et musiques sont une.

Pour clôturer le concert, Melle Lucille Marchel-Seumois nous a chanté, en japonais, des pièces de Toru TAKEMITSU. Nous étions émerveillés par la grâce de sa voix et avons réalisé, une nouvelle fois de la beauté qui réside dans la langue japonaise. A l’écoute de ces chansons, nous ne pouvions nous empêcher de penser au Japon. C’était comme si des souvenirs lointains nous revenaient, nous revisitaient.

Les paroles de la chanson Chiisana Sora (le petit ciel), écrit par Takemitsu, figuraient dans le programme avec sa traduction en anglais. L’audience pouvait partager avec nous cette nostalgie pour le Japon.

En fin de concert, le ciel au dessus du Panthéon passait de rose violacé au bleu foncé. Chacun prit son chemin de retour en savourant les résonances des mots et des sons, leurs forces et leurs beautés.

Les applaudissements chaleureux  pour féliciter les musiciens semblaient ne jamais prendre fin.

Musiciens :
Lucille Marchel-Seumois (soprano),
Sophie Peltier (flûte),
Keiko Tsujii (piano)
Lecteurs/Auteurs :
« Ecritures aujourd’hui »(présidé de Madame Jacqueline Aupetit)

Le montant total des dons réunis a été de 483.09 euros. Ils seront reversés à la KNK Japan (Enfants sans frontières), directement au Japon ou par l’intermédiaire de la KNK Network France (pour les chèques).

Nous avons reçu un chèque de 200 euros de la part de l’association SEME, destiné aux Enfants sans Frontières. Nous les remercions doublement, et de tout coeur pour son soutien.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Français, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *